La cabine de sablage fait partie des principaux modèles de sableuses que l’on trouve sur le marché. On l’utilise principalement pour le sablage de petites surfaces ou encore pour entretenir et maintenir en bon état les pièces mécaniques et autres pièces détachées. À l’instar des autres modèles de sableuses, elle garantit un excellent résultat, à condition de bien choisir l’abrasif qui sera utilisé avec. Pour réussir à bien choisir une cabine de sablage, il importe tout d’abord de comprendre ce qu’est le « sablage ». Notre site vous aide à faire le bon choix parmi les différentes cabines de sablage existante, et vous propose un guide d’utilisation complet.

Meilleure cabine de sablage : Notre sélection pour 2019

Le sablage : de quoi s’agit-il ?

cabine de sablageCette technique, qui fut longtemps utilisée dans les industries, et qui est aujourd’hui accessible même aux particuliers, permet de nettoyer, de décaper et de préparer une surface à l’aide d’un abrasif, ou granulat, qui sera projeté sur celle-ci. Pour obtenir le résultat escompté, l’abrasif est projeté à une vitesse extraordinaire sur la surface à nettoyer.

Si autrefois, on utilisait principalement du sable pour ravaler les façades, d’où l’appellation « sablage », on a aujourd’hui recours à d’autres abrasifs, comme le corindon, la grenaille (on fait alors référence à du grenaillage), le silicate d’aluminium, et bien d’autres encore. Le choix se fera en fonction du type de surface à travailler. On n’utilise presque plus du sable pour cette technique à cause de l’effet néfaste de l’un de ses composants, la silice cristalline, sur les poumons.

Pour traiter une surface avec la technique du sablage, on peut soit la décaper (on parle alors de sablage à haute pression), ou bien on peut simplement se contenter de la nettoyer (on parle alors de sablage à basse pression ou aérogommage).

Les différents modèles de sableuses

Vous allez pouvoir trouver sur le marché 3 grandes familles de sableuses qui sont :

  1. Les sableuses à pression : elles s’adressent principalement aux professionnels qui vont s’atteler à de grands travaux de décapage. Ce type de sableuse peut être utilisé à la fois pour décaper et pour aérogommer, grâce à ses nombreux réglages.  Il nécessite un compresseur d’air puissant.
  2. Les sableuses à dépression : elles permettent de décaper efficacement de petites surfaces. Elles s’accordent avec un petit compresseur d’air.
  3. Les cabines de sablage : elles s’apparentent aux sableuses à dépression, et s’utilisent généralement pour de l’aérogommage, à la différence près que ses pistolets sont disposés dans une boîte à manches au sein de laquelle sont placés les pièces à nettoyer ou à décaper.

La cabine de sablage : quand faut-il l’utiliser ?

cabine de sablage 220lTout comme la sableuse à dépression, la cabine de sablage est conçue pour nettoyer de petites surfaces ou encore pour enlever la rouille sur des pièces usinées. Elle peut aussi être employée pour entretenir des pièces de poterie, de la gravure sur verre, etc. Elle est donc beaucoup plus pratique qu’un grattoir ou encore une brosse.

Cet appareil permet un travail de précision tout en faisant gagner énormément de temps. Si les sableuses sont préconisées pour un usage extérieur, afin de traiter des pièces de grande taille au jet libre, la cabine de sablage, est, quant à elle, prévue pour un usage intérieur. Elle possède généralement un emplacement fixe dans un atelier.

Fonctionnant avec un petit compresseur d’air (250 litres par minute) à laquelle elle est connectée, elle garantit un travail de précision.

Les meilleures cabines de sablage du moment

Comment se présente une cabine de sablage ?

La cabine de sablage peut se présenter sous différentes formes. Elle compte en général un hublot par lequel on peut guider le pistolet, une trappe sur le côté pour introduire les éléments à nettoyer, un pistolet relié au compresseur d’air situé à l’intérieur de l’appareil, deux ouvertures pour les mains terminées avec des gants étanches, une bride d’aspiration et un cône de récupération avec trappe de vidange permettant de récupérer les abrasifs recyclables.

utilisation cabine de sablage

Pour utiliser une cabine de sablage, il suffit d’ouvrir la trappe et d’y introduire les pièces usinées. Refermer ensuite la cabine. Il faudra insérer les mains dans les gants pour se saisir des pistolets de sablage, et commencer l’opération de nettoyage.

La cabine de sablage se décline en de nombreuses dimensions, offrant ainsi différentes capacités. Le tout est de choisir en tenant compte de la dimension des pièces à sabler. Dans les grandes industries, on recourt généralement à des cabines de grenaillage, de corindonnage ou de microbillage robotisées qui fonctionnent sans opérateur. Pour les usages personnels, il faut aussi tenir compte de l’usage futur de l’appareil, car à chaque type de cabine correspond généralement une utilisation précise.

Quels granulats pour une cabine de sablage ?

Généralement, la cabine de sablage peut être utilisée avec tous les types d’abrasif sec. Il faudra choisir ces derniers en tenant compte des éléments à décaper. La plupart des abrasifs employés dans une cabine de sablage sont recyclables, et peuvent ainsi être réutilisés à maintes reprises avant d’être inemployables. On peut aussi utiliser successivement deux abrasifs, sur un seul élément pour réaliser des traitements différents (le détartrage puis le satinage, par exemple).

La grenaille

sablage grenaille

Grâce à son fort pouvoir abrasif, la grenaille métallique permet toutes sortes d’opérations : décapage, dérouillage, satinage, décalaminage ou encore le dépolissage. Elle n’est cependant pas recyclable. Elle se présente sous la forme de microbilles en acier.

Le sable de verre (ou bille)

sablage sable de verre

Les microbilles de verre sont préconisées pour réaliser une finition de surface uniforme ou pour éliminer les bavures. Cet abrasif ne détériore pas le substrat.

Le sable de corindon

sablage sable de corindon

Ce type de granulat est efficace pour le décapage de peinture ou encore pour se débarrasser de la rouille. On peut aussi y avoir recours afin de réaliser des rugosités favorisant l’application ultérieure d’une peinture ou d’un autre revêtement.  Il peut être réutilisé à plusieurs reprises. Cet abrasif d’une grande résistance ne nécessite qu’une faible consommation d’air comprimé, et ne dégage qu’une quantité infime de poussière.

Le silicate d’aluminium

sablage silicate d'aluminium

Pour enlever la rouille ou encoure pour décaper une peinture en vue de l’application d’une nouvelle couche, il peut être judicieux d’opter pour du silicate d’aluminium, qui va augmenter l’adhérence de cette dernière. Plus abordable que le sable de corindon, il ne peut toutefois être employé qu’une seule fois.

Les microbilles céramiques

sablage microbilles céramiques

La durée de vie de ce type d’abrasif est supérieure à celle des microbilles de verre. Les microbilles céramiques sont pratiques pour décaper les supports en aluminium ou en acier inoxydable.

Le sablage avec le bicarbonate de soude

sablage bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude permet à la fois d’enlever la rouille et la peinture, de dégraisser, de nettoyer et de remettre en état une surface. Il s’utilise indifféremment sur des surfaces en bois, en plastique, en pierre, en aluminium ou autre. Le grain utilisé pour le sablage est réutilisable tout en étant écologique. Son prix est cependant assez élevé.

Quels accessoires pour une cabine de sablage ?

Au moment de choisir la meilleure cabine de sablage, il faudra tenir compte de plusieurs critères.

La buse de sablage

cabine de sablage professionnelleLe diamètre de la buse d’une cabine de sablage de qualité dépendra du type de granulat utilisé. Pour un granulat fin, on préconise une buse avec un diamètre inférieur à 3,5 mm. Pour des travaux de décapage, qui nécessitent un abrasif résistant et d’une grande dureté, on se tourne normalement vers une buse de 4 à 12 mm de diamètre.

Pour obtenir un excellent rendement, la buse Venturi est à préférer à la buse cylindrique. Le premier permet une augmentation de la vitesse de projection du granulat (plus de 700 km/h), et ce, à pression identique, tandis que le second va permettre de projeter le granulat aux environs de 300 km/h uniquement.

Le pistolet de sablage

Le pistolet est un élément essentiel de la cabine de sablage. C’est grâce à ce dernier que l’on peut pulvériser la surface d’un support quelconque afin de le décaper ou d’enlever la rouille.

L’abrasif sera aspiré par le pistolet et sera ensuite projeté sur la pièce à nettoyer par compression d’air. Pour aspirer plus facilement le sable et libérer la pression, il est conseillé de miser sur un modèle de pistolet doté d’un flexible court.

Le compresseur

compresseur pour sablageC’est l’élément qui permet d’approvisionner la cabine en air. Le débit du compresseur doit être 1,5 fois supérieur à celui de la cabine de sablage afin de garantir un fonctionnement optimal. On recommande notamment un débit supérieur à 400 litres par minute pour des travaux d’aérogommage.

Si l’on peut se le permettre, mieux vaut investir dans une cabine de sablage proposant un débit situé entre 800 et 1000 litres par minute. À noter que le choix du compresseur dépendra également en grande partie du diamètre de la buse de sablage. Plus celui-ci sera important et plus important devra également être le débit du compresseur d’air choisi.

Les détendeurs de pression

Pour pouvoir ajuster la pression, mieux vaut privilégier une cabine de sablage équipé de détendeurs de pression, surtout pour procéder à de l’aérogommage.

Les gants de protection

Ils doivent être le plus étanche possible, et doivent être remplacés aussi souvent que nécessaire pour assurer une meilleure protection des mains.

Combien coûte une cabine de sablage ?

Ce dispositif est plus abordable que les sableuses d’extérieur, qui coûtent en général au minimum 200 euros. La cabine de sablage, avec le pistolet et plusieurs buses de différents diamètres, est accessible à partir de 100 €. Ce tarif n’inclut cependant pas le prix du compresseur de sablage. Le prix va augmenter en fonction de la capacité des modèles. Il faut vérifier au moment de l’achat que la cabine admet tous les types d’abrasifs, ce qui n’est généralement pas le cas avec les modèles premier prix. Pour un usage domestique, investir entre 200 et 400 euros vous permettra d’avoir une cabine de sablage de très bonne qualité qui durera dans le temps. Pour un usage professionnel, certains cabines peuvent monter jusque plus de 5000 euros.

Investir beaucoup dans une cabine de sablage n’est pas forcément synonyme de grande qualité. Pour choisir celle qui sera réellement adaptée à nos besoins, nous vous conseillons donc de consulter les tests de sableuses que nous avons réalisés. Ils vous permettront de vous faire un avis sur les meilleurs modèles du moment.

Cabine de Sablage, guide d’achat et comparatif 2019 de la meilleure sableuse
3.4 (68.57%) 7 votes

Dernière mise à jour le 2019-12-14